Relance chinoise et reprise du cuivre: Un été prometteur pour les investisseurs

Londres a récemment été témoin d’une hausse significative des cours du cuivre, accompagnée d’une progression des gains mensuels accumulés en juillet. Une augmentation mensuelle inédite depuis janvier a été observée sur le marché du cuivre, résultant de l’imminence de mesures de relance en Chine et d’une probable pause de la Réserve fédérale dans sa politique de resserrement monétaire.

Un contexte favorable à la hausse du cuivre

Le London Metal Exchange (LME) a enregistré une augmentation de 0,2% du cuivre pour livraison, le portant à 8 679 $/t. Cette tendance à la hausse s’est poursuivie tout au long du mois de juillet, avec une augmentation mensuelle de 4,4 %. De même, le Shangai Futures Exchange (ShFE) a connu une hausse de 1% du contrat le plus échangé, soit 69 450 yuans/t (9 724,44 $), sur la voie d’un deuxième mois consécutif de gains, avec une progression de 3,6%. En outre, le plomb du ShFE a connu une croissance de 3,7 % ce mois-ci, réalisant ainsi sa meilleure performance depuis octobre 2021.

Les signes positifs aux États-Unis

Aux États-Unis, l’inflation annuelle a connu une hausse relativement modérée pour le mois de juin, la plus faible en deux ans. Ce facteur offre un certain optimisme aux acteurs du marché quant à une éventuelle fin du cycle de relèvement des taux par la Réserve fédérale. Une telle évolution pourrait également entraîner une cessation du renforcement du dollar, ce qui rendrait les métaux libellés en dollar moins onéreux pour les détenteurs d’autres devises. Ce mois-ci, le dollar a affiché une tendance baissière, tandis que les promesses de relance formulées par les autorités chinoises ont suscité un regain d’espoir chez les acteurs du marché.

Le cuivre et le minerai de fer en tête

Le cuivre enregistre actuellement sa plus forte progression mensuelle depuis janvier, tandis que le minerai de fer rebondit grâce à un nouvel optimisme concernant la demande chinoise, stimulée par un ensemble d’engagements de relance et des données de production manufacturière meilleures que prévu.

Le soutien financier de Pékin

Les dirigeants chinois ont promis un soutien accru au secteur immobilier ainsi qu’une réduction du fardeau de la dette des administrations locales. Ces mesures devraient stimuler la demande en matières premières dans le principal pays consommateur de métaux. Bien que les autorités n’aient pas opté pour une relance « grandiose », elles prévoient d’annoncer de nouvelles mesures visant à encourager la consommation lors d’une conférence de presse lundi après-midi.

Perspectives à venir

Alors que l’indice officiel des directeurs d’achat du secteur manufacturier chinois est passé de 49 en juin à 49,3 en juillet, dépassant l’estimation médiane de 48,9 dans une enquête Bloomberg menée auprès des économistes, une valeur inférieure à 50 signale une contraction par rapport au mois précédent, indiquant que la reprise économique reste sous pression.

Les cours du cuivre ont augmenté jusqu’à 0,9 % pour atteindre 8 739,50 dollars la tonne sur le London Metal Exchange, le niveau le plus élevé depuis environ trois mois, avant de se négocier à 8 678 dollars à 10 h 51 à Shanghai. Ils ont ainsi progressé de 4,4 % ce mois-ci.

La fluctuation des prix du cuivre est attribuée au fait que « les investisseurs intègrent les politiques de soutien chinoises et la résilience de l’économie américaine ainsi qu’un resserrement ralenti », selon l’analyste Li Li de Jinrui Futures Co. De futures augmentations dépendront de la mise en œuvre effective des engagements de relance de la Chine et d’une amélioration réelle de la demande.

Le minerai de fer a augmenté jusqu’à 1,1 % pour atteindre 107,80 dollars la tonne, rebondissant après sa clôture la plus basse en deux semaines, avant de se négocier à 106,95 dollars à Singapour. Les observateurs du marché évaluent également l’impact des inondations dans la province du Hebei, une région du nord de la Chine qui abrite le centre sidérurgique de Tangshan.

Conclusion

La hausse récente du cuivre et du minerai de fer est soutenue par des signes d’espoir en provenance de la Chine. Les mesures de relance promises par Pékin ainsi que les améliorations de la production manufacturière ont suscité l’optimisme chez les acteurs du marché. Bien que certains facteurs, tels que l’inflation et les politiques monétaires de la Réserve fédérale, demeurent des sources d’incertitude, les perspectives semblent favorables pour le secteur des métaux. Il reste à observer attentivement l’évolution de la situation en Chine et aux États-Unis pour mieux comprendre l’avenir du marché du cuivre et du minerai de fer.

Voir aussi:

Call Now Button