Les cours du cuivre marquent leur retour en force

Au moment où nous entamons la rédaction de ces lignes, les cours du cuivre reprennent du terrain, se rétablissant après un léger recul en début de séance. Cette fluctuation était en partie imputable à la fermeté du dollar, lequel a atteint des niveaux sans précédent depuis plus de deux mois. Cette dynamique devrait se traduire par une sixième semaine consécutive de hausse pour la monnaie américaine. Une tendance qui ne manque pas d’influencer les cours du métal rouge, à Londres et à Shanghai, lesquels devraient afficher une progression au cours de la semaine. Cette embellie est attribuée aux efforts constants de la Chine pour soutenir sa propre monnaie, ainsi qu’aux espoirs grandissants d’une reprise de la demande.

Défis et Perspectives : Le Cuivre Face à la Réalité Économique Chinoise.

Pourtant, derrière cette apparente reprise, les indicateurs économiques publiés en Chine jettent une ombre de doute sur les perspectives globales. Ces données moroses témoignent des difficultés auxquelles le pays fait face pour relancer son économie à la suite de la pandémie qui a secoué les fondements mêmes de son système.

Attentes et Anticipations : Le Discours Attendu de Jerome Powell

L’économie mondiale, scrutant chaque signe de changement, est à l’écoute du discours à venir de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine. Ce discours, qui se tiendra lors du symposium de politique économique de Jackson Hole, suscite de nombreuses attentes. L’enjeu majeur réside dans la perspective des taux d’intérêt à venir. Plus précisément, les observateurs cherchent à savoir si de nouvelles hausses sont envisagées et quelle durée ces taux élevés pourraient maintenir. Actuellement, les analystes sont partagés : d’un côté, une économie résiliente se dessine dans les indicateurs récents, de l’autre, une inflation peine à revenir en deçà de l’objectif fixé par la Réserve fédérale.

Les Cours du Cuivre : Une Analyse Approfondie

Les prix du cuivre à Londres sont en voie d’enregistrer leur plus grande hausse hebdomadaire en quatre semaines, grâce au soutien des politiques chinoises et à l’espoir d’une demande croissante pour le métal au cours des mois à venir. La tonne de cuivre pour trois mois sur la London Metal Exchange affiche une hausse de 0,2 %, atteignant 8 374 dollars à 06 h 08 GMT. Dans le même temps, le contrat de cuivre le plus échangé pour le mois d’octobre sur la Bourse des matières premières de Shanghai a cédé 0,4 %, s’établissant à 68 840 yuans (9 450,46 dollars) par tonne.

La stabilité récente du yuan chinois, fruit des actions des banques chinoises, a contribué à renforcer les prix des métaux. Désormais, les investisseurs tournent leur regard vers les mois de septembre et d’octobre, traditionnellement propices à la consommation de cuivre en Chine.

Cependant, une hausse du dollar, atteignant son niveau le plus élevé depuis plus de deux mois, limite la progression des métaux. Cette augmentation rend en effet les matières premières libellées en dollars plus coûteuses pour les détenteurs d’autres devises.

Analyse des Données Économiques et Impact sur les Marchés

Les chiffres économiques peu encourageants provenant du plus grand consommateur mondial de métaux, la Chine, ont sapé l’appétit pour le risque et influencé les marchés.

« Le cuivre continuera de fluctuer dans une fourchette pendant un certain temps, puis amorcera une hausse en fin d’année », affirme un producteur de métaux. Il ajoute que le recul du dollar et les retombées retardées des mesures de stimulation chinoises devraient soutenir cette tendance à la hausse.

En Chine, l’aluminium maintient sa stabilité à 18 655 yuans sur la Shanghai Futures Exchange, tandis que le nickel perd 0,1 % à 169 240 yuans. Le plomb recule de 0,3 % à 16 400 yuans, le zinc progresse de 0,9 % à 20 595 yuans et l’étain enregistre une baisse de 1,2 % à 215 340 yuans.

De son côté, la London Metal Exchange voit le zinc chuter de 0,3 % à 2 386,50 dollars la tonne, le plomb baisser de 0,5 % à 2 171,50 dollars, l’étain perdre 1,1 % à 25 580 dollars, tandis que l’aluminium gagne 0,3 % à 2 164,50 dollars et le nickel avance de 0,1 % à 20 855 dollars.

En conclusion:

malgré une demande faible, l’étain sur la Shanghai Futures Exchange s’apprête à réaliser sa meilleure semaine depuis le 7 juillet. Cette dynamique s’inscrit dans un contexte où les pressions liées à l’offre s’accentuent à la suite de l’interdiction de l’extraction de minerai en Birmanie à partir d’août

 

Voir aussi:

Call Now Button