Le cuivre: une journée en montagnes russes sur les marchés

Cours du cuivreLe cuivre, métal précieux dans le monde de l’industrie et de la finance, a connu une journée mouvementée sur les marchés internationaux. En début de séance, il avait engrangé des gains, mais la fermeté du dollar a rapidement pris le dessus, impactant ainsi les indicateurs économiques chinois qui étaient pourtant meilleurs que prévu. Cette fluctuation est principalement due à l’attente du discours du président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell. Il est clair que le dollar montre sa robustesse avant cette intervention, et les perspectives de maintien des taux d’intérêt américains à un niveau élevé pendant une période prolongée soutiennent le billet vert.

Des nouvelles positives en provenance de Chine

Le produit intérieur brut chinois a enregistré une progression de 4,9 % au troisième trimestre, surpassant ainsi les attentes des analystes. La consommation et l’activité industrielle se sont redressées au mois de septembre, laissant entrevoir que les mesures mises en place contribuent à stimuler l’économie chinoise. Ces indicateurs économiques chinois ont suscité une réaction positive des métaux du complexe, bien que leur progression ait été limitée. Il est important de noter que des stratégies de retour à la moyenne pourraient être mises en œuvre dans les mois à venir, comme l’a averti Sucden Financial dans un rapport récent.

Tendance à la hausse du côté de l’offre

Du côté de l’offre, la tendance est plutôt à la hausse. Le groupe minier Antofagasta prévoit une augmentation de sa production de cuivre d’ici 2024, avec une fourchette comprise entre 670 000 et 710 000 tonnes. Cette augmentation est principalement attribuée au développement de sa mine Los Pelambres. Au cours des neuf premiers mois de l’année, la production de cuivre d’Antofagasta a atteint 469 100 tonnes, ce qui représente une progression de 4,1 % par rapport à l’année précédente.

Malgré un début de séance hésitant, le cuivre a finalement repris sa tendance à la hausse, soutenu par les indicateurs économiques chinois encourageants. Cependant, la vigueur du dollar a freiné la progression du métal rouge, qui affiche actuellement un gain de 0,6 % depuis l’ouverture, atteignant un niveau de 8 020 $ par tonne en début d’après-midi. Il est important de noter que le cuivre a connu une baisse d’environ 10 % de sa valeur depuis le début du mois d’août. Cette fluctuation est en partie attribuée aux données récentes montrant que l’économie chinoise a enregistré une croissance plus forte que prévue au troisième trimestre, avec une hausse de la consommation et de l’activité industrielle en septembre. Edward Gardner, stratège pour Capital Economics, a souligné l’importance des investissements dans les infrastructures chinoises tout au long de l’année, soutenant ainsi le secteur de la construction. Cependant, il est crucial de noter que les métaux de base resteront sous pression jusqu’à la fin de l’année, en raison de taux d’intérêt élevés nécessaires pour contrôler l’inflation.

L’aluminium maintient sa position

L’aluminium, un autre métal essentiel, a enregistré une légère hausse de 0,1 %, atteignant 2 184 $ par tonne. Malgré cette légère hausse, la valeur du contango a continué de diminuer, passant en dessous de 10 $. Il est cependant important de souligner que le marché reste surapprovisionné, avec une augmentation de 60 % des warrants (métal disponible) au cours des cinq derniers mois. En revanche, le plomb se maintient à l’équilibre, s’échangeant à 2 101 $ par tonne, tandis que d’autres métaux enregistrent des baisses.

Cuivre : Un élément essentiel pour atteindre les objectifs de neutralité carbone

Los Andes Copper Ltd (TSX-V:LA), à travers les propos de son président, Eduardo Covarrubias, souligne l’importance de combler le fossé d’approvisionnement de manière durable pour atteindre les objectifs de neutralité carbone. Ses déclarations font écho aux discussions tenues lors de la Semaine de la London Metals Exchange (LME) 2023, un événement annuel réunissant la communauté mondiale des métaux, où la prédominance du sentiment positif autour du cuivre était manifeste.

La durabilité au cœur des préoccupations

La semaine de la LME a été marquée par un intérêt croissant pour les questions liées à l’environnement, à la responsabilité sociale des entreprises (ESG) et à la transition vers une économie verte. La LME a mis l’accent sur ses efforts visant à accroître la durabilité des métaux échangés sur sa plateforme. Dans ce contexte, le cuivre a occupé une place de choix dans les discussions, en particulier lors du séminaire sur les métaux de la LME, où il a été élu métal de base favori pour 2024, recueillant 53 % des votes des participants. Cette reconnaissance met en lumière le rôle essentiel du cuivre dans la transition vers une économie verte, alors que la demande devrait dépasser la production.

Une forte demande en perspective

Selon Citibank, le prix du cuivre à la LME pourrait augmenter de 8 100 $ à une fourchette allant de 12 000 $ à 15 000 $ en 2025, en raison de la poursuite de la croissance de la demande. Face à cette perspective, Los Andes Copper, avec son projet Vizcachitas, est idéalement positionné pour combler le fossé d’approvisionnement de manière durable. Ce projet, l’un des plus importants gisements de cuivre avancés au niveau mondial, est conçu en mettant en avant des initiatives de durabilité visant à réduire la consommation d’eau, d’énergie et l’empreinte écologique.

Los Andes détient une participation à 100 % dans Vizcachitas, qui devrait devenir l’une des principales mines de cuivre du Chili. La durabilité est au cœur du développement de ce projet, ce qui en fait un acteur clé pour atteindre les objectifs de neutralité carbone.

En résumé, le cuivre a traversé une journée pleine d’incertitudes sur les marchés, avec des fluctuations liées à la fermeté du dollar et aux indicateurs économiques chinois. Malgré cette volatilité, le cuivre reste un métal précieux dans un monde qui s’engage de plus en plus vers la durabilité et la neutralité carbone. La demande croissante pour le cuivre fait de ce métal un acteur clé de la transition vers une économie verte, et les projets durables comme Vizcachitas de Los Andes Copper jouent un rôle essentiel pour combler le fossé d’approvisionnement de manière responsable. Les marchés des métaux restent ainsi au cœur des enjeux économiques et environnementaux mondiaux.

 

Voir aussi:

Call Now Button