Le Cuivre Chute à Son Plus Bas en Plus de Quatre Mois

Les prix du cuivre à Londres ont enregistré une baisse significative, atteignant leur plus bas niveau en plus de quatre mois. Cette chute est attribuée à la vigueur du dollar, qui rend les métaux libellés en dollar plus coûteux pour les détenteurs d’autres devises. Le cuivre pour livraison à trois mois sur le London Metal Exchange (LME) a chuté de 0,6 % pour atteindre 8 005,50 $ par tonne métrique, son plus bas depuis le 26 mai. Le plomb a également atteint un plus bas en cinq mois à 2 137,50 $ par tonne.

Dollar Fort et Perspectives de Taux d’Intérêt Élevés

La montée du dollar a été alimentée par des données économiques solides aux États-Unis, renforçant l’idée que la Réserve fédérale maintiendra des taux d’intérêt plus élevés sur une période prolongée. Cette situation a un impact négatif sur les métaux précieux et les matières premières en général.

Inventaires en Hausse et Situation sur les Marchés

Les stocks de cuivre dans les entrepôts enregistrés par le LME ont atteint 169 300 tonnes, leur niveau le plus élevé depuis mai 2022. La récente augmentation concerne principalement les entrepôts aux États-Unis et à Taïwan. Les stocks de plomb au LME étaient également au plus haut depuis juin 2021, avec 78 325 tonnes, principalement stockés à Taïwan et en Corée du Sud.

Position des Gestionnaires de Fonds et Autres Métaux

Les données du COMEX ont révélé que les gestionnaires de fonds étaient nettement vendeurs de contrats à terme sur le cuivre le 26 septembre, avec un niveau de ventes à découvert le plus élevé depuis mars 2020. Cette tendance reflète une préoccupation croissante quant à la faiblesse anticipée des cours du cuivre.

Sur le marché des métaux, l’aluminium a enregistré une légère baisse de 0,3 %, atteignant 2 313 $ par tonne métrique, tandis que le zinc a chuté de 1,2 % pour s’établir à 2 570,50 $. En revanche, le nickel a augmenté de 1,3 % pour atteindre 19 000 $ par tonne, et l’étain a grimpé de 1,2 % à 23 780 $.

Perspectives pour le Dernier Trimestre de l’Année

Le dernier trimestre de l’année s’ouvre sur une nouvelle baisse des prix du cuivre, prolongeant la tendance observée au cours des deux trimestres précédents. La force du dollar et l’accumulation de stocks importants continuent d’exercer une pression à la baisse sur les cours du cuivre.

Impact de la Semaine d’Or en Chine

Le marché chinois, l’un des plus importants pour les métaux, est actuellement fermé en raison de la Semaine d’Or et des célébrations de la fête nationale, ce qui entraîne une demande modérée.

Augmentation des Inventaires

Les stocks de cuivre dans les entrepôts agréés par le LME ont augmenté de manière significative au cours des trois derniers mois, atteignant 167 825 tonnes, leur plus haut niveau depuis mai. Cette augmentation continue des inventaires renforce la pression à la baisse sur les prix du cuivre.

Production de Cuivre au Chili

La production de cuivre au Chili, le principal producteur mondial de ce métal, a augmenté de 2,7 % en août par rapport à l’année précédente, atteignant 434 206 tonnes. Cette augmentation de la production contribue également à la pression sur les prix du cuivre.

Situation de l’Aluminium

Alors que la plupart des marchés restent stables en raison du manque de liquidité, le marché de l’aluminium connaît une nouvelle contraction en raison de la faible demande. Les primes sur les lingots dédouanés P1020 au départ des entrepôts de Rotterdam ont connu un déclin, passant de 230-250 $ par tonne la semaine dernière à 225-240 $ par tonne.

En somme, les cours du cuivre sont confrontés à des défis importants en cette fin d’année, avec une pression à la baisse due à la force du dollar, à l’accumulation des stocks et à une demande chinoise modérée. Les investisseurs surveillent de près l’évolution des taux d’intérêt et de la production mondiale de cuivre pour anticiper les prochains mouvements sur ce marché.

 

Voir aussi:

Call Now Button