La Réserve fédérale américaine ouvre la voie à une pause dans la hausse des taux, mais la demande de cuivre reste minée par la situation en Chine

La Réserve fédérale américaine a augmenté ses taux de 25 points de base, comme prévu par le marché, et a ouvert la voie à une éventuelle pause dans la hausse des taux.

Cette décision a entraîné une baisse du dollar, ce qui a renforcé le cuivre, mais la demande moins robuste que prévu en Chine a limité la hausse.

En effet, l’activité manufacturière chinoise s’est contractée en avril, ce qui a pris les analystes par surprise et confirme les mauvaises performances économiques du pays depuis la levée des restrictions sanitaires.

Les investisseurs ont donc réduit leurs positions haussières sur le cuivre, ce qui a entraîné une baisse des prévisions de cours par les analystes de Citi, qui se disent baissiers concernant le métal rouge.

Ils estiment qu’une pénurie de cuivre est très improbable en 2023 en raison de la faible demande mondiale, du niveau élevé des stocks de produits finis et de l’amélioration de l’offre.

Voir aussi:

Call Now Button