La Hausse des Prix du Cuivre Contrariée par le Dollar Fort

Les prix du cuivre ont enregistré une augmentation ce vendredi, mais ils sont en passe de connaître un deuxième trimestre de déclin consécutif, sous l’influence de l’augmentation des stocks et de la montée en puissance du dollar.

Le Cuivre sur la Bourse des Métaux de Londres (LME) :

Le cuivre à trois mois sur la Bourse des Métaux de Londres (LME) a augmenté de 0,7 % pour atteindre 8 275,50 dollars par tonne métrique à 0556 GMT. Néanmoins, le contrat accuse une baisse de 0,5 % sur une base trimestrielle et est également en baisse pour le deuxième mois consécutif.

L’Impact du Dollar :

L’indice du dollar .DXY a augmenté de 3 % au cours de ce trimestre, en voie de réaliser sa meilleure performance trimestrielle en un an. Un dollar fort rend les métaux cotés en dollars plus coûteux pour les détenteurs d’autres devises.

Des Stocks en Pleine Expansion :

Les stocks de cuivre du LME ont grimpé de 140 % au cours de ce trimestre pour atteindre 167 825 tonnes, la plus forte augmentation trimestrielle en 18 ans.

Le Marché Chinois en Pause :

La Bourse des Métaux de Shanghai était fermée en raison des jours fériés et rouvrira le 9 octobre.

Performance des Autres Métaux :

Le zinc sur le LME affiche sa meilleure performance trimestrielle depuis le premier trimestre de 2022, avec une hausse de 10,7 % jusqu’à présent. Le plomb a rebondi de 4,5 % au cours de ce trimestre, mettant fin à deux trimestres de déclin. En revanche, le nickel sur le LME est en passe de connaître son troisième trimestre consécutif de déclin, affichant la pire performance de tous les métaux de base du LME, avec une baisse de 36,4 % depuis le début de l’année. Le fer-blanc sur le LME s’apprête à enregistrer sa première baisse trimestrielle depuis le troisième trimestre de 2022 en raison d’une forte chute en août.

Le Cuivre en Baisse Malgré un Rebond Encourageant :

Malgré le rebond des prix du cuivre, le métal rouge est sur le point de clôturer un deuxième trimestre consécutif en baisse. À l’inverse, le zinc semble enregistrer son meilleur trimestre depuis début 2022, avec une augmentation de 10,7 %. Le plomb a également grimpé de 4,5 % au cours de ce trimestre. En revanche, le nickel traîne la patte, enregistrant une chute de 36,4 % depuis le début de l’année.

Le Soutien du Zinc :

Le zinc, en particulier, montre une forte résilience grâce à la forte diminution des « cancelled warrants » (métaux préparés pour la livraison) dans les entrepôts du LME.

Les Perspectives pour les Métaux Industriels :

Les métaux industriels suivent la tendance du zinc et vont à l’encontre de la tendance à l’aversion au risque, alimentée par la hausse des prix de l’énergie, des rendements obligataires et du dollar, selon Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank. « Tout signe de reprise de la demande, comme le niveau des cancelled warrants, pourrait donner un coup de fouet aux métaux », ajoute-t-il.

Des Mouvements Importants dans les Stocks de Zinc :

Les stocks de zinc de la Bourse des Métaux de Shanghai ont chuté de 30 % en une semaine. Un négociant met en garde contre ces mouvements majeurs de stocks, prévenant qu’ils pourraient accentuer les fluctuations des prix.

En somme, bien que le marché des métaux connaisse des hauts et des bas, chaque métal présente sa propre dynamique au cours de ce trimestre. Le cuivre fait face à des défis, tandis que le zinc montre sa force, le plomb rebondit et le nickel continue de lutter pour se redresser. La vigilance reste de mise alors que les marchés internationaux continuent de réagir aux évolutions économiques mondiales.

Voir aussi:

Call Now Button