La Hausse des Métaux Non-ferreux

Aujourd’hui, nous observons une tendance à la hausse des cours de la plupart des métaux non-ferreux, un phénomène qui s’explique en grande partie par la récente chute du dollar américain. Cette baisse du billet vert a eu pour conséquence de rendre les produits libellés en dollars plus abordables pour les détenteurs d’autres devises.

Parmi ces métaux, le cuivre pour livraison à trois mois sur le London Metal Exchange (LME) se distingue en gagnant 0,4 % pour atteindre 8 002 $ par tonne. Sur le Shanghai Futures Exchange (ShFE), le contrat le plus échangé, à échéance en décembre, progresse de 0,6 % pour s’établir à 66 300 yuans par tonne (soit 9 081,07 $).

Le Dollar en Baisse : Impact et Perspectives

La récente chute du dollar américain est un élément clé à prendre en compte dans cette dynamique. L’indice du dollar a atteint 105,57, traduisant ainsi une baisse de 0,5 % par rapport à la séance précédente. Cette diminution est le reflet d’une autre tendance : la baisse des rendements des bons du Trésor américain. Les investisseurs américains sont dans l’attente de la publication de données économiques essentielles en prévision de la prochaine réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, prévue pour la semaine prochaine.

Deux indicateurs majeurs se profilent à l’horizon : le PMI (Purchasing Managers’ Index), qui devrait être dévoilé aujourd’hui, et le PIB, qui sera publié jeudi. L’analyste Matt Simpson, collaborateur de City Index, souligne l’importance de ces données en déclarant : « Si les données s’avèrent particulièrement significatives, dans un sens ou dans l’autre, le dollar pourrait connaître des variations notables. » Actuellement, aucune modification des taux d’intérêt n’est prévue, que ce soit par la Fed ou par la Banque centrale européenne, qui tiendra sa réunion jeudi.

L’Évolution d’Octobre : Analyse des Contrats Cash

La situation des métaux de base en ce mois d’octobre mérite également une attention particulière. À l’exception de l’étain, l’ensemble des contrats cash des six métaux de base témoigne d’une offre abondante. Pour citer un exemple, le cuivre, référence sur le London Metal Exchange (LME), a connu une baisse de 0,7 % pour s’établir à 7 895 $ par tonne lors des transactions officielles. Ce métal est largement utilisé dans les secteurs de l’énergie et de la construction, et il a même atteint un plus bas depuis le 28 novembre.

Il est important de noter que l’évolution des métaux industriels est étroitement liée à l’indice boursier chinois, qui a récemment enregistré des niveaux de plus bas depuis 4 ans et demi. Par ailleurs, l’augmentation des stocks de cuivre dans les entrepôts surveillés par le Shanghai Futures Exchange (ShFE) exerce une pression supplémentaire sur le cuivre.

Facteurs Déroutants : Conflits au Moyen-Orient et Croissance Chinoise

Les métaux industriels subissent des pressions qui s’expliquent, entre autres, par la situation du marché immobilier chinois et les éventuelles fluctuations de la demande. En outre, des inquiétudes se dessinent concernant l’escalade du conflit au Moyen-Orient, notamment entre Israël et le Hamas, et les conséquences possibles sur la région. Les États-Unis ont averti des risques significatifs pour leurs intérêts dans la région, ce qui ajoute une dimension géopolitique à la situation des métaux. Parallèlement, la croissance économique chinoise s’est révélée plus dynamique que prévu au troisième trimestre, tandis que l’activité industrielle a surpassé les attentes, suggérant que de nouvelles mesures visant à stimuler la croissance pourraient être mises de côté.

L’Impact des Stocks en Hausse

Un autre élément qui influence la tendance à la baisse des métaux industriels réside dans l’augmentation des stocks de cuivre. Sur le LME, ces stocks ont atteint leur plus haut niveau en deux ans à la fin de la semaine dernière. Les entrepôts surveillés par le ShFE ont également enregistré une hausse des stocks pour la deuxième semaine consécutive. Les réserves de contrats à terme à court terme et de contrats cash de plomb ont suscité des inquiétudes quant à la disponibilité du métal dans le système du LME.

Cette situation se manifeste notamment dans la prime du contrat cash par rapport aux contrats à terme sur le plomb. En outre, la force du dollar américain exerce une pression sur l’ensemble des métaux industriels. Lorsque la valeur du dollar augmente, les métaux cotés en dollars deviennent plus coûteux pour les détenteurs d’autres devises, ce qui peut réduire la demande.

Autres Métaux en Baisse

Outre le cuivre, d’autres métaux industriels affichent des performances en baisse. Sur une période de trois mois, l’aluminium a connu une baisse de 0,4 % pour s’établir à 2 172 $ par tonne, le zinc a reculé de 1,2 % à 2 408,5 $, le plomb a régressé de 0,3 % à 2 093 $, l’étain a perdu 0,7 % pour atteindre 24 800 $ et le nickel a chuté de 1,2 % pour s’établir à 18 370 $. Cette évolution témoigne des défis actuels auxquels sont confrontés les marchés des métaux non-ferreux.

Conclusion : Une Tendance Complexe

En résumé, la hausse des cours des métaux non-ferreux observée aujourd’hui s’inscrit dans un contexte économique complexe. La baisse du dollar américain, l’abondance de l’offre de métaux de base, les défis géopolitiques au Moyen-Orient, la croissance économique chino

 

Voir aussi:

Call Now Button