Évolutions du Marché des Métaux de Base: Impact de la Suspension de la Production d’Étain en Birmanie

Ce matin à Londres, le marché des métaux de base connaît une évolution dispersée. Parmi eux, l’étain se distingue particulièrement avec une hausse marquée. Cette ascension fait suite à la confirmation émanant de l’Association internationale de l’étain (ITA) selon laquelle la production minière de ce métal a été interrompue le 1er août dans la région contrôlée par la milice Wa en Birmanie. Cette milice a pris le contrôle des installations minières, entraînant ainsi une montée en flèche du prix de l’étain. Actuellement, ce métal affiche une augmentation de 2,2%, atteignant 28 020 $/t. Durant les heures d’ouverture asiatiques du marché, il a même connu une appréciation de 3,8%, atteignant 28 450 $/t.

Suspension de la Production Minière en Birmanie

L’ITA a confirmé l’interruption des activités minières dans la région sous l’emprise de la milice Wa. Il est à noter que la Birmanie était responsable de 77% des importations chinoises de minerai d’étain l’année dernière. Par ailleurs, la région contrôlée par cette milice avait contribué à hauteur de 70% à la production minière du pays en 2022. Cette suspension de la production, initialement annoncée en avril, a immédiatement eu un impact sur les cours de l’étain à la bourse. Ce métal est essentiel dans l’industrie électronique et la fabrication de semi-conducteurs. Les analystes d’Orient Security prévoient que cette suspension aura un effet positif à long terme sur les cours de l’étain.

Le Cuivre se Redresse, l’Aluminium en Hausse

Le cuivre, qui avait débuté la séance dans le rouge, est parvenu à se redresser pour revenir dans le vert, s’établissant à 8 531 $/t (+0,1%) par rapport à sa valeur d’ouverture. De son côté, l’aluminium enregistre une hausse de 0,54%, atteignant 2 221 $/t.

Rebondissement à Londres et Shanghai

À Londres, les prix du cuivre ont rebondi après la baisse enregistrée lors de la séance précédente, provoquée par la dégradation de la note de crédit des États-Unis. Le cuivre à trois mois sur le London Metal Exchange a augmenté de 0,4%, atteignant 8 543 $/t à 01h56 GMT, après avoir enregistré une baisse de 1,4% le mercredi.

Les Perspectives de Demande S’Assombrissent

La perspective de demande de ce métal, largement utilisé dans les secteurs de l’énergie, de la construction et du transport, s’est obscurcie. En effet, la Chine, principal consommateur mondial, continue de faire face à des faiblesses économiques persistantes. De plus, la décision de l’agence Fitch de déclasser les États-Unis de AAA à AA+ a également eu un impact négatif sur la demande potentielle.

Influence du Dollar et Mesures de Contournement

Un autre facteur à prendre en compte est la force du dollar américain. Cette situation rend moins attrayant l’achat de matières premières libellées en dollars. Par ailleurs, afin de pallier la suspension de la production minière en Birmanie, les fonderies chinoises ont constitué des stocks de métal, garantissant ainsi un approvisionnement immédiat en étain.

Des Évolutions Variables sur Différents Marchés

Sur le London Metal Exchange, le prix de l’étain a grimpé de 3,4%, atteignant 28 360 $/t. L’aluminium, quant à lui, a enregistré une hausse de 0,7%, s’établissant à 2 224 $/t. Le zinc et le plomb ont également connu des augmentations de 0,7% (à 2 500 $/t) et 0,1% (à 2 149,50 $/t) respectivement. De plus, le nickel a progressé de 0,2%, atteignant 21 600 $/t.

De leur côté, sur la Shanghai Futures Exchange, les variations sont également visibles. Le prix de l’étain a augmenté de 2,4%, atteignant 232 500 yuans. En revanche, l’aluminium a légèrement baissé de 0,3%, s’établissant à 18 485 yuans par tonne métrique. Le zinc a quant à lui enregistré une baisse de 1%, atteignant 20 930 yuans, tandis que le plomb est resté presque inchangé à 15 950 yuans. Enfin, le nickel a enregistré une baisse de 2,8%, s’établissant à 167 590 yuans.

Conclusion

En somme, l’interruption de la production minière de l’étain en Birmanie a eu un impact significatif sur le marché des métaux de base. Les fluctuations observées tant à Londres qu’à Shanghai démontrent la complexité et la sensibilité de ce marché aux facteurs géopolitiques et économiques. Si l’étain a été le protagoniste de cette évolution, d’autres métaux tels que le cuivre et l’aluminium ont également connu des variations notables. L’évolution future dépendra des développements géopolitiques ainsi que de la demande en constante évolution dans les secteurs clés de l’économie mondiale.

Voir aussi:

 

Call Now Button