Chute du cuivre : La Chine sous le joug de la demande incertaine

Le cours du cuivre a entamé une glissade ce matin, cherchant désespérément à trouver appui dans la faiblesse du dollar. Malheureusement, la situation économique chinoise difficile assombrit les perspectives de demande, et les stocks s’apprêtent à grimper, plongeant ainsi le marché dans l’incertitude.

Des perspectives chinoises peu réjouissantes

Le cuivre pour livraison à trois mois enregistre une baisse de 0,5 % sur le London Metal Exchange (LME), atteignant ainsi 8 432 $/t. Ce déclin prolonge les pertes enregistrées lors de la séance précédente. La consommation de cuivre en Chine atteint actuellement un niveau alarmant, entraînant une hausse des inventaires dans le secteur. Les analystes de CITIC Futures prévoient un ralentissement de la demande dans le secteur énergétique au second semestre, après une augmentation notable au deuxième trimestre. Malgré cela, la consommation chinoise devrait connaître une croissance de 3,9 % cette année, tandis que la production de cuivre en Chine devrait augmenter de 8 %, notamment grâce à la mise en place de nouveaux projets.

L’impact sur les prix et les importations

Les prix en hausse et les stocks limités à l’international ont un impact direct sur la demande d’importation. La prime Yangshan, par exemple, a chuté à 42 $/t, soit 21,5 % de moins que le dernier pic enregistré il y a deux semaines. Toutefois, le volume des importations connaît une augmentation significative, atteignant 310 000 tonnes, notamment en provenance du Congo et de la Russie, selon les analystes de Yinhe Futures.

Le dollar en jeu

L’indice du dollar a légèrement rebondi aujourd’hui, mais reste proche de son creux de 15 mois. Cette faiblesse du dollar devrait normalement soutenir les cours du cuivre, en le rendant plus attractif pour les détenteurs de devises autres que le dollar américain.

La situation sur le Shanghai Futures Exchange (SHFE)

Sur le SHFE, le contrat le plus échangé pour le cuivre en août a clôturé la séance en hausse de 0,5 %, atteignant 68 760 yuans (9 530,81 $) par tonne métrique. En ce qui concerne les autres métaux, l’aluminium, le zinc, le plomb, le nickel et l’étain ont connu des variations de prix sur le SHFE, tandis que sur le LME, l’aluminium, l’étain, le plomb, le nickel et le zinc ont enregistré des baisses.

En conclusion, le marché du cuivre est actuellement confronté à des défis importants, notamment en raison de la situation économique difficile en Chine et des incertitudes entourant la demande et les stocks. La faiblesse du dollar offre une lueur d’espoir, mais il faudra surveiller de près l’évolution de la demande et des approvisionnements pour anticiper l’évolution future des prix du cuivre.

Voir aussi:

1 réflexion au sujet de « Chute du cuivre : La Chine sous le joug de la demande incertaine »

Les commentaires sont fermés.

Call Now Button