Colorants et pigments : les secrets de la couleur dans l’industrie textile

Les procédés d’impression et de teinture sont utilisés pour embellir les textiles en leur apportant de la couleur. Les substances telles que les pigments, les colorants et les encres sont utilisées pour colorer les fibres. Voici comment elles sont employées.

La synthèse soustractive des couleurs: Un colorant textile absorbe certaines radiations lumineuses et réfléchit les couleurs complémentaires. Pour obtenir différentes nuances de colorant, on utilise le principe de la synthèse soustractive des couleurs. En mélangeant les trois couleurs primaires (bleu cyan, rouge magenta et jaune) dans des proportions variables, on peut créer toutes les nuances de couleurs. Ce procédé, appelé trichromie, est utilisé dans la peinture, la teinture et l’impression. En impression, on utilise la quadrichromie (CMJN), qui ajoute le noir aux trois couleurs primaires.

Pantone, l’inventeur du langage universel des nuances textiles : La société Pantone a créé des nuanciers de couleurs spécifiques pour l’industrie textile. Ces nuanciers, tels que Pantone for Fashion and Home, comprennent plus de 2 600 coloris sur coton et plusieurs centaines sur nylon et polyester. Ils servent de référence couleur aux professionnels du textile, facilitant les échanges entre les donneurs d’ordre et les fournisseurs tels que les teinturiers et les imprimeurs.

Colorants Textiles       colorant textile    Colorants Textiles

Différence entre pigment et colorant :

En teinture et en impression textile industrielle, le choix entre colorants et pigments dépend du support et des contraintes liées à l’utilisation finale. Les pigments sont insolubles dans l’eau et doivent être fixés en surface du textile à l’aide d’un liant, car ils n’ont aucune affinité pour les fibres. Contrairement aux colorants, ils ne se fixent pas directement sur les fibres et nécessitent d’être mélangés à une « colle » composée de polymères. Les pigments sont plus adaptés à l’impression textile qu’à la teinture. Les encres utilisées en impression textile peuvent être composées de colorants ou de pigments, selon la technique d’impression utilisée.

Types de colorants :

Il existe deux grandes catégories de colorants : naturels (d’origine végétale ou animale) et synthétiques.
En fonction de leur solubilité, on les classe en colorants solubles dans l’eau et en colorants insolubles dans l’eau.

  • Colorants solubles dans l’eau:

    • Acides : utilisés couramment pour la laine, la soie et les polyamides. Ils se fixent aux fibres en milieu acide, produisant des couleurs brillantes et résistantes à la lumière.
    • Directs : utilisés sur les fibres cellulosiques (coton, lin, viscose) et animales (laine, soie) ainsi que les mélanges.
    • Basiques : utilisés pour la laine, la soie et les fibres acryliques.
    • « Au chrome » / métallifères : utilisés pour la laine et la soie, ces colorants utilisent un mordant à base de sels métalliques.
    • Réactifs : couramment utilisés sur les fibres naturelles (coton, lin, chanvre, rayonne, soie). Ils se fixent chimiquement dans les fibres, produisant des couleurs de qualité dans toutes les nuances.
  • Colorants insolubles dans l’eau :

    • Pigments / colorants pigmentaires : ils sont mélangés à un liant pour les fixer sur la surface du tissu. Ils peuvent créer des effets spéciaux tels que des blancs mats, des pâtes métallisées ou nacrées. Les couleurs obtenues sont belles et résistantes à la lumière, mais sensibles aux frottements.
    • Dispersés (plastosolubles) : utilisés sur les fibres polyester et synthétiques, ces colorants insolubles dans l’eau se diffusent sous forme de particules fines dans les fibres.
    • De cuve (ou colorants « grand teint ») : ils offrent la meilleure résistance à la lumière, au lavage et au chlore. Principalement utilisés sur les tissus en fibres cellulosiques (coton et viscose), les couleurs obtenues sont variées mais souvent ternes.
    • Encres pigmentaires UV : elles se polymérisent sous un rayonnement ultraviolet et sèchent très rapidement.

Encres pour l’impression textile :

L’impression textile requiert l’utilisation d’encres spécifiques, avec des propriétés telles que la viscosité, la stabilité et le temps de séchage. En général, les encres pour la sérigraphie sont plus visqueuses que celles utilisées en impression jet d’encre. La composition des encres dépend du colorant, de la technique d’impression, du support et des méthodes d’application et de fixation. Les encres peuvent être à base de colorants solubles (acides, réactifs ou dispersés), de pigments ou de pigments UV. Les imprimeurs textiles préfèrent généralement les encres à base de pigments en raison de leur compatibilité avec la plupart des textiles, de leurs belles couleurs, de leur résistance et de leur toucher agréable.

Voir aussi:
Call Now Button